Bonjour à tous !

Aujourd'hui, j'avais vraiment envie de me livrer à vous. Parce que ce blog m'apporte tellement, que cela soit de la confiance en moi, du plaisir, du partage, j'avais vraiment besoin de poser mes pensées ici, pour vous parler en toute simplicité.


Aujourd'hui, sur Instagram, j'ai parlé pour la première fois de mon complexe, que j'ai depuis l'enfance. Alors voilà, depuis la naissance, j'ai une malformation aux pieds. Je m'explique, j'ai un orteil sur chaque pied, le même, qui a poussé trop haut par rapport aux autres, un soucis de phalange. Bref, pas le drame mais ça se voit. Moi en tout cas je le vois. Sur cette photo postée sur Instagram, on remarque, si on regarde vraiment bien, une petite "boule" qui dépasse sous la boucle de ma sandale. 

J'en ai parlé sur Insta' et vous avez vraiment trouvé les mots pour me rassurer, certains ont même dû regarder par deux fois avant de remarquer. Alors que moi, je ne vois que ça.
Je ne porte jamais de talons, ni de ballerines, à cause de ça. Je me prive de porter de belles chaussures en été à cause de ça. Quand je suis à la plage je glisse mes pieds sous le sable, ou alors comme à Nice on a des galets, j'essaye de les cacher sous une serviette de plage. Oui oui. J'ai même penser à me faire opérer pour rafistoler un peu ça, je suis allée à Paris et Monaco pour parler à des spécialistes. 


Ridicule ? Peut-être. Je sais, on a tous nos imperfections. Nos petits défauts. Nos complexes. Mais aujourd'hui on devrait parler de nos belles imperfections. Car nous sommes tous fait différemment, et c'est ça finalement qui nous rend unique.
Arrêtons un peu de se focaliser sur ces choses que finalement nous sommes les seuls à remarquer. 
Soyons nous-mêmes, car nous sommes tous beaux et belles, à notre manière. 

Essayons de s'accepter, et surtout de relativiser. Car il y a tellement pire dans la vie qu'un orteil mal placé, qu'un grain de beauté trop proéminent, une bosse sur le nez, ou que sais-je qui puisse nous complexer. 

Alors je sais, c'est plus facile à dire qu'à faire. Moi, ça va faire 22 ans en novembre que je complexe. Mais j'essaye de me soigner.
Et demain, à la soirée à laquelle je vais sur Cannes, j'irais en talons, mon complexe apparent, et je dirais "prout!" aux gens qui s'aviseraient de me regarder bizarrement ! :)

Et vous, des complexes ? Si oui, vous faites avec ? Je veux vos témoignages ... ! 
Bisous, Victoria