Bonjour à tous ! En ce lundi bien gris, pluvieux et venteux (en tout cas, sur la Côte d'Azur), j'avais envie de vous écrire un petit article.


Je pensais filmer une vidéo pour vous parler "vraiment", mais je pense attendre demain éventuellement, car ici il fait presque nuit, je pense que le jour ne va pas vraiment se lever .... 

Tout ça pour vous dire que je voulais vous tenir un peu au courant de ce qu'il se passe pour moi en ce moment. Tout d'abord, je n'ai pas été acceptée à Skema, ce qui a été un coup dur pour moi je vous l'avoue. Si vous me suivez sur les réseaux sociaux, je pense que vous savez que j'étais très excitée à l'idée d'intégrer cette école, que je m'étais préparée comme une folle pour l'entretien .... Bon, finalement, le lendemain, je reçois un mail qui commence par "it is with regret that...". Ok, ça ne me rassure pas vraiment... En effet, un refus. Et là, comme une grande fille, je craque dans le tram, je pleure au téléphone en parlant à ma mère .... Je sais, c'est un peu ridicule, mais je m'étais mise tellement de pression sur les épaules par rapport à cet objectif, et apprendre du jour au lendemain que ce ne sera pas possible, c'est un peu dur, on se remet en question.

Mais le même jour, je me suis battue dans ma tête pour me dire que oh oui, il y a tellement pire dans la vie qu'un échec pour une école de commerce. Le même jour, une connaissance de mes parents s'éteignait, atteinte du cancer, à l'âge de 50 ans, laissant sa fille, plus jeune que moi, sans maman. Alors je me suis dis.... Merde, relativise un peu. Tu es jeune, en forme, pleine d'ambition. Alors c'est vrai, tu ne peux pas réussir tout du premier coup. La vie est jalonnée d'obstacles, d'embûches. Certaines plus importantes que les autres. J'en suis consciente. Alors relativisons, et rebondissons par rapport à nos échecs, petits ou grands. Ce n'est pas toujours simple, mais souvent, il y a quelqu'un pour qui la situation est tellement pire que la notre : de fait, nous devons stopper de nous plaindre, de broyer du noir.

Je sais que cette école tenait beaucoup à mes yeux, je m'y voyais déjà, c'était mon projet pour l'année prochaine, je me voyais intégrer un super campus, rencontrer de nouvelles personnes... Bref, un peu un changement de mode de vie.
Finalement, je pense rester à l'université pour mon M1, et tenter de nouveau Skema l'année prochaine. Je ne me laisse pas démoraliser, car de toute façon tout arrive pour une raison. En tout cas, c'est ce que les gens autour de moi me disent. Alors je leur fait confiance, et j'avance. 
Car qui sait, ça se trouve je vais mieux me plaire pour continuer ma formation à la fac, ou peut être qu'une opportunité arrivera qui ne serait pas arrivée si j'étais partie ailleurs. Qui sait ? Personne ne sait. Personne ne sait ce qu'il arrive dans l'avenir.

Mais moi, en tout cas, j'ai hâte de le découvrir. 

J'espère que cet article aura su vous faire relativiser un peu, vous encourager, vous faire sourire. Peut être qu'en ce moment vous êtes dans la même situation que moi par rapport à votre parcours scolaire. Ou peut être que pour vous, la situation est plus douloureuse. Si c'est le cas, je suis de tout coeur avec vous ! N'hésitez jamais à m'envoyer un petit mail par ici (teenagedream06@outlook.com) si vous voulez discuter de petits soucis, de choses qui vous tracasses, si vous voulez juste parler à quelqu'un finalement :)

Plein de gros bisous, on se retrouve bientôt pour un article plus "normal" ! 
Victoria
Crédit photo WeHeartIt (ici)