Bonjour à tous ! Comment allez-vous ? C'est très en forme et après un break de 4 jours au ski que je vous retrouve avec l'interview de la plus jolie des blogueuses belges, Claire du blog Milkywaysblueyes !


Ca faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de faire une interview sur le blog ! Je suis donc ravie de reprendre en ce mois de mars, et j'espère que ça vous plaira aussi! Je fonctionne au coup de coeur pour mes choix, et cette fois-ci j'ai jeté mon dévolu sur la splendide et adorable Claire du blog Milkywaysblueyes ! Je l'ai découverte via le concours 1P10S et depuis je suis accro ! Son univers est très féminin, créatif, inspirant. En plus, cette fille est une perle ! Elle est super gentille, pas prise de tête, bref, une véritable copine qui a les pieds sur terre ! Je suis très heureuse d'avoir fait sa connaissance virtuellement, en espérant que cette belle rencontre devienne réalité d'ici peu !
Je vous laisse avec sa petite interview, c'est parti !

_________________________

Coucou Claire ! Présentes toi en quelques mots à ceux et celles qui ne te connaissent pas encore !

Alors je m’appelle Claire, j’ai 20 ans et je vis à Namur, en Belgique. J’ai lancé mon blog il y a maintenant presque 2 ans, mais on peut dire que j’ai commencé à m’investir à fond dedans il y a un an environ.  Mon blog est assez orienté « idées de tenues », nouvelles collections, mais je parle aussi parfois de beauté, de voyage, et de décoration !

Comment t’es venue l’idée de te lancer dans le blogging ?

Je suis des blogs depuis déjà bien longtemps. Comme beaucoup, Betty a été mon idole pendant des années et j’ai grandit en la voyant évoluer petit à petit dans ce monde là. Etant donné que j’adorais m’habiller, que je recevais pas mal de compliments sur mes tenues et que mes amies me demandaient souvent des conseils à ce niveau là… Je me suis lancée !

Au début j’avançais un peu à tâtons, je n’osais pas en parler à mon entourage, ni à mes amies. Pendant 6 mois mon blog est resté un peu mon petit cocoon à moi et puis de fil en aiguille, mes proches ont fini par tomber dessus. C’est quand j’ai accepté le fait qu’avec mon blog j’allais devoir accepter de m’exposer, que l’aventure a vraiment commencé.


Penses-tu qu’il est plus facile de se faire une place dans la blogosphère Belge, ou est-ce que cela revient au même qu’en France ? Par rapport à la communauté, aux agences presse, aux events, aux rencontres …

A vrai dire, la réponse est assez partagée. Pour certaines choses, c’est plus facile en France, et pour d’autre, c’est plus facile en Belgique.

Le grand avantage en Belgique c’est que nous sommes un petit pays (comparé à la France). Le nombreuse de blogueuses au mètre carré est beaucoup plus réduit qu’en France ! A ce niveau là, il est donc plus facile de se faire connaître en Belgique car la concurrence est moins rude. Je pense aussi que le phénomène du blogging (je parle bien évidemment de blog mode principalement, pas des autres catégories de blogs) est assez nouveau en Belgique. Quand vous regardez en France, les blogueuses connues bloguent depuis presque 10 ans. Alors qu’en Belgique, ces cas sont rares et la plupart des filles qui sortent du lot sont apparues dans les trois/quatre dernières années.

En France, j’ai l’impression qu’un grand nombre de blogueuses modes sont implantées depuis déjà un bout de temps dans le milieu, et qu’il est donc plus difficile de se faire une place à moins d’arriver avec un nouveau concept super original. J’ai l’impression qu’une blogueuse mode qui débute, est vite écrasée par les autres.  Cela joue aussi pas mal au niveau du travail avec les marques, des collaborations. Si celles-ci veulent travailler avec 10 blogueuses, sur les 40 supers connues il y a encore de la concurrence. Donc c’est difficile pour une petite blogueuse débutante de faire évoluer son blog dans ce cadre là et d’obtenir de chouettes collaborations.

En Belgique c’est déjà plus facile d’obtenir de chouettes collaborations étant donné que la concurrence est moins rude, pour reprendre mon exemple, quand une marque veut travailler avec 10 blogueuses, étant donné qu’il n’y en a peut-être que 7/8 « connues », elle ira chercher dans les « new comers », un ou deux nouveaux visages pour compléter son listing.

Ca a aussi son désavantage, parce que les agences sont moins nombreuses. De même, quand vous arrivez à un événement et que vous dites que vous êtes blogueuse, on a tendance à vous regarder de travers ! La cohabitation entre les journalistes et bloggers n’est pas encore aussi naturelle que dans les autres pays.


Quel a été ton plus beau souvenir relié à ton blog ?

Je pense que le plus beau souvenir n’est pas vraiment matériel. Si je dois retenir quelque chose de mon blog, ce sont toutes les personnes merveilleuses que j’ai rencontré au travers de celui-ci. Parler de sa passion avec des gens aussi passionnés que vous, ça crée des liens forts !

As-tu souvent affaire (ou pas ?) aux commentaires négatifs ? Si oui, comment gères-tu cela ?

A vrai dire je ne me rappel avoir reçu qu’un seul commentaire négatif, ou plutôt mail négatif. Il m’a été envoyé il y a quelques mois, et on me traitait d’être une fille à papa et d’étaler mon argent à la figure de tout le monde, que mon seul but était de me vanter avec mon blog, de montrer tout ce que j’avais … Bref, je ne vous fais pas un dessin c’était assez assassin. Je n’ai pas répondu et ça ne m’a pas vraiment touchée car je connais ma valeur et je savais que cette fille (ou mec on ne sait jamais) me jugeait seulement sur la façade que je donne sur les réseaux sociaux et mon blog. Elle a surement dû oublié le fait que comme tous les étudiants je bossais mes week-ends pour gagner ma tune, et que je n’expose pas tout ce que j’ai, au contraire, je choisis de ne montrer qu’une partie de ce que je fais et possède car je tiens à conserver une certaine vie privée … 
Les autres commentaires ne sont pas vraiment négatifs, il s’agit plutôt de filles qui s’énervent sans raisons sur les réseaux sociaux parce que je ne leur répond pas ou que je ne leur répond pas de la façon qu’elles désireraient …  Ca me fait penser aussi à la fois où j’avais pointé le doigt sur le plagiat d’une de mes photos, là les commentaires étaient assez assassins également mais dès que j’essayais de discuter avec les filles en question comme une personne éduquée et civilisée, je me rendais compte que de l’autre côté de l’écran il s’agissait de filles de douze ans qui ne savaient strictement pas de quoi elles parlaient donc j’ai laissé couler sans me poser de questions existentielles …

Je pense que quand on s’expose autant, il faut s’attendre à des critiques, des commentaires négatifs. Au début c’est vraiment quelque chose qui m’effrayait et c’est une des choses qui me bloquait à partager mon blog à mon entourage. Mais un jour le déclic se fait, on a plus peur de « se faire critiquer » et on va de l’avant. De toute façon, ce genre de critique n’ont aucun fondement, donc il est plus facile de passer au-dessus.


 Trouves-tu que ton blog t’a aidé à évoluer dans ton style ? Mais aussi personnellement, par exemple au niveau de la confiance en soi, etc ?

Oui, énormément !

Maintenant, j’assume beaucoup plus de porter ce que j’aime. Avant, quand je sortais habillée un peu spécialement, principalement au collège, on me regardait de travers et me dévisageait. A vrai dire, les gens le font toujours mais je suis tellement heureuse de porter ce que je porte que je m’en fous ! Disons que j’ai appris à vraiment avoir confiance en moi.

L’un ne va pas sans l’autre, à partir du moment où on voit que ce que l’on porte sur son blog ou sur les réseaux sociaux plait, on a plus facile à assumer ses fringues.  Avant, j’étais la seule à juger si comment je m’habillais était joli ou pas, et quand on me regardait de travers dans la rue, j’avais l’impression d’être habillée comme un clown et que ça ne plaisait qu’à moi. Mais quand sur instagram ou blog, 500 personnes aiment votre look et le complimente, qu’une personne vous regarde de travers dans la rue, vous vous en foutez !

Maintenant les commentaires comme « Cowboy », « chat botté », « alice au pays des merveilles », dans la rue, j’en rigole plus qu’autre chose ! Avant je serais partie en courant pour me changer, mais maintenant j’assume 

Penses-tu que ton blog peut t’ouvrir des portes professionnellement parlant ?

Je le pense oui. On m’a déjà offert deux jobs mais que je n’ai pas le temps d’assumer à cause de mes études de droit. Je trouve ça fou d’en arriver à avoir des opportunités professionnelles, c’est vraiment encourageant pour l’avenir.


As ton avis, seras-tu encore blogueuses dans 5 ans ? Comment te vois-tu évoluer sur cette plateforme ?

Sincèrement, je ne sais pas. Je pense que le blogging a beaucoup d’avenir, mais d’ici 5 ans je serais peut-être mariée et enceinte et je ne pense pas que je continuerais à bloguer dans ce cadre là, ou en tout cas beaucoup moins que maintenant. D’ici deux ans, j’aurais fini mes études (si tout va bien) et il faudra également voir si j’arrive à assumer un blog à coté de mon travail.

Je blogue avant tout par plaisir, et si un jour mon blog ne m’apporte plus de plaisir, que je le ressens comme un poids que je traine, alors j’arrêterais. Je ne dépend pas de mon blog financièrement, et je ne veux pas que ça le devienne, je veux rester libre de m’arrêter quand je veux

Des petites adresses belges (Bruxelles, Namur…) à nous recommander pour nos prochaines vacances chez toi ? 

Alors, si vous passez par Namur et que vous aimez manger chinois, il faut vous arrêter « Chez Chen », à Wépion (région namuroise). Vous mangerez le long d’une baie vitrée qui donne sur la Meuse (fleuve belge), avec une magnifique vue sur la vallée, c’est magnifique !

En ville, je vous conseille de manger une petite planche toscane chez « Emo&ion », rue de Lacroix à Namur. Quand vous dégustez votre assiette, vous avez l’impression d’être téléporté en Italie !

J’en ai mille que j’adore, mais si je ne devais encore en citer qu’un ce serait le « Tapasoif », rue des brasseurs à Namur. C’est un bar à vin grec, mais on y mange de tout sous forme de tapas. Avec mon amoureux on s’enfile toujours une dizaine de plats plus bons les uns que les autres en sirotant un (ou plusieurs) délicieux verres de vins.


Et enfin, si tu devais donner 3 conseils à quelqu’un voulant se lancer dans l’aventure bloggesque ?

Bien réfléchir, pesez les pour et les contres : pourquoi est-ce que je veux créer un blog ?! Même si l’aventure en vaut la chandelle et que l’expérience est magnifique, il faut penser qu’un blog c’est très contraignant et qu’il faut avoir le temps et la patience pour le faire. Je pense que pour pouvoir assumer un blog, et le tenir en longueur, il faut vraiment être passionné. Si vous voulez vous lancer parce que tout le monde le fait, que vous voulez avoir des fringues gratos ou gagner des tunes facilement, ça ne marchera jamais.

Il ne faut pas oublier non plus que ça engendre une exposition parfois malsaine et qu’il faut avoir un bon mental pour l’affronter. Quand on commence à vous poser des questions sur votre vie privée, à ajouter votre petit-ami sur facebook ou à demander pourquoi vous n’êtes plus amie avec unetelle … Ca devient assez bizarre comme situation !

 Le denier conseil que je donnerai, c’est de bien réfléchir à l’aspect technique de la chose : quel nom utiliser, quelle plateforme choisir, comment je vais prendre mes photos, quel logiciel utiliser, etc … Cherchez aussi comment vous différencier des autres, n’essayez pas de faire la même chose que ce qui existe déjà ! Différenciez vous, c’est ça qui fera votre force dans la blogosphère et vous fera grimper les échelons.

_______________________

Voilà les loulous, c'est la fin de cet article ! N'hésitez surtout pas à rejoindre Claire sur ses différents réseaux sociaux (tout est indiqué sur son blog!). Ce qu'elle propose est topissime, donc je vous le conseille vivement ! En tout cas j'ai adoré faire cette interview et prendre le temps de lire les réponses qui sont toutes très intéressantes et constructives !

Et vous, qu'en pensez-vous ? :)

A très vite, plein de bisous ! Victoria