Coucou ! Aujourd'hui, article un peu spécial. J'ai envie d'aborder un thème avec vous, ouvrir une discussion. Celui du rapport entre le maquillage et la confiance en soi.
On a souvent tendance à assimiler maquillage avec un manque de confiance en soi, un moyen de se cacher, se camoufler, ou alors se déguiser. Que des personnes qui ne s'acceptent pas physiquement on recours au maquillage pour cela.

Et j'avais envie de vous faire part de mon expérience, car pour ma part je suis passée justement par plusieurs phases : me maquiller par manque de confiance en moi, et me maquiller parce que j'ai confiance en moi. Car oui, les deux cas existent bel et bien !

Quand j'étais au collège j'étais trop jeune pour tout cela, mais au lycée, j'ai commencé à me maquiller, à vouloir améliorer mon teint, me rendre physiquement plus âgée. Car oui, je complexais du fait de paraitre plus jeune que mon âge. Alors, le fond de teint, le mascara, le fard à paupière, tout ceci me permettait finalement de me rassurer, de me "fondre mieux dans la masse", moi qui ai toujours eu un visage plutôt enfantin, alors qu'au lycée certaines filles ressemblent déjà à des femmes.

Mais tout ceci a évolué... En utilisant d'abord le maquillage comme moyen de ressembler à une jeune fille de mon âge, je me suis découvert un hobby. Tout cet univers a pris sa place, mais non plus pour me déguiser, mais pour exposer mon "nouveau moi". Car après le lycée, j'ai grandi. Je suis partie un an en Angleterre, j'ai découvert des tas de choses sur moi, sur les autres, j'ai pris en indépendance, en maturité. Et de ce fait, le maquillage, qui est devenu une passion, me servait désormais non plus à me changer, mais à laisser libre cours à ma personnalité, à m'exprimer, et à m'affirmer. Je ne me cache plus, je me montre telle que je suis. Alors oui, je me préfère maquillée que non-maquilée. Paradoxe? Certaines penseront du coup que j'ai besoin de maquillage pour me sentir moi-même. Or, ce n'est pas le cas. C'est juste que cette routine est devenue un moyen de m'exprimer et de montrer que j'ai grandis, que je me sens bien. Que je me sens enfin adulte et sans complexe, et que je veux me mettre en valeur, et non plus me cacher, me changer.
Je n'ai aucun problème à sortir sans maquillage, je sors souvent faire des courses, faire du sport, me balader, passer du temps avec mon amoureux, sans une once de maquillage sur le visage. Car sachant que je m'accepte comme je suis, je ne me sens pas mal à l'aise sans. Mais pourtant, le geste du maquillage ne me quitte plus pour mes journées actives, d'université, etc etc. Je me sens enfin jolie, regardable, alors qu'au collège-lycée c'était tout le contraire. Je fuyais les gens, je rasais les murs. Maintenant, maquillée et sûre de moi, je me sens bien. A l'aise.
Je sais que cela ne va pas convaincre tout le monde, et je sens que pour certaines, le fait que j'utilise du maquillage traduit forcément un manque de confiance encore existant. Mais non, pour moi c'est désormais juste un hobby, quelque chose qui m'intéresse, et qui m'amuse. Et je m'en sers pour montrer que j'ai changé, positivement, en adulte.

Ceci reste évidemment mon avis et mon expérience personnelle. Je n'attends pas à ce que tout le monde soit du même avis, bien évidemment, et c'est là le coeur de la discussion que j'ouvre. Mais je voulais juste dire qu'une femme maquillée n'est pas forcément en manque de confiance en elle, bien au contraire. Ce qui m'a amené à parler de ceci est l'article récent de The Independent (à lire ici) qui critique Zoella sur sa façon de véhiculer une image négative aux jeunes filles en parlant de makeup.
J'avais envie de réagir par ce post. Parce que oui on peut être une femme forte et aimer se maquiller. Cela ne veut rien dire, nous ne sommes pas en cours de mathématiques où l'on peut avoir comme équation maquillage = manque de confiance en soi.

Voilà, je pense que j'ai exprimé tout ce que je voulais, j'espère que cette petite réflexion vous aura plu... Faites-moi part de vos avis (constructifs!) dans les commentaires.
On se retrouve la semaine prochaine, bon week-end à tous et toutes !

Victoria